Martinique

  • Martinique: ceux qui dénoncent des abus sexuels dans l'église catholique sont invités à témoigner

    La Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'église, recueille des témoignages en Martinique, en particulier depuis une récente réunion publique à Fort-de-France.

    La Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'église, a animé une réunion publique dans un hôtel de Fort-de-France, (vendredi 21 février 2020), devant une trentaine de personnes. L'assistance était surtout composée de femmes dont l'anonymat est préservé dans notre reportage.

    Certaines d'entre elles ont donné des détails à propos d'agressions sexuelles, en accusant des membres de l'église catholique en Martinique. Le sujet est au coeur des préoccupations de nombreux fidèles. Au point qu' un habitant de la Guyane n'a pas hésité à se rendre en Martinique pour dénoncer les attitudes jugées inappropriées d'un curé en poste en Guyane.

    Ces deux déplacements en Guadeloupe (18 au 21 février 2020) et en Martinique (21 au 24 février 2020), de la Commission, ont pour objet de recueillir les témoignages des victimes potentielles et de libérer la parole autour de ces questions de pédophilie et de violences sexuelles dans ces deux diocèses.
     

    L’établissement des faits


    Le premier travail de la commission est de recenser et d’établir les faits. "Bien souvent, les victimes n’osent pas parler", confirme Jean-Marc Sauvé, président de cette commission, vice-président honoraire du Conseil d’Etat

    La structure a pour première mission d’établir les faits en travaillant avec les victimes, les institutions religieuses et les services publics. Elle contribuera à libérer et recueillir la parole des victimes.

    "Son existence manifeste la reconnaissance que des abus graves ont été commis sur des mineurs et des personnes vulnérables. On a pu constater qu’il s’écoule parfois plus de 30 ans entre des abus commis et la possibilité de les exprimer", constatent les membres de ladite commission.

    Libérer la parole, entendre les victimes, recueillir les témoignages est au cœur des missions de la commission.  

     

    source: https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/ceux-qui-denoncent-abus-sexuels-eglise-catholique-martinique-sont-invites-temoigner-803241.html

    Continuer
  • Martinique: trois décès liés à la grippe

    Trois personnes sont décédées de la grippe en Martinique. L'ARS (Agence Régionale de la Santé) a publié, jeudi 20 février 2020, son point épidémiologique. Cinq cas graves ont été signalés. Parmi eux, un est sorti, un est toujours en cours d’hospitalisation et trois personnes sont décédées. 

    Le dispositif de surveillance des cas graves de grippe admis en réanimation/soins intensifs est effectif depuis le 4 novembre 2019 (2019-45).

    Cinq cas graves ont été signalés par les services de réanimation/soins intensifs du Centre hospitalier universitaire de Martinique (CHUM). Parmi eux, un est sorti, un est toujours en cours d’hospitalisation et trois sont décédés. Le virus grippe l de type A(H1N1)pdm09 a été identifié chez tous les cas.

    L’augmentation du nombre de consultations réalisées par les médecins généralistes de l’île se poursuit. Ces deux dernières semaines, 1960 consultations pour syndrome grippal ont été estimées à partir des données des médecins sentinelles.
     

    Poursuite de l’épidémie, phase ascendante 


    Au total, depuis le début de l’épidémie  3185 consultations ont été enregistrées. 
    L’augmentation des indicateurs de surveillance de la grippe sur le territoire se poursuit en médecine de ville et à l’hôpital.
    Cinq patients hospitalisés en réanimation et confirmés au virus A (H1N1)pdm09 ont été signalés ; trois d’entre eux sont décédés. 

    Devant cette situation, la campagne de vaccination a été prolongée et se termine le 29 février. 
    La grippe est une infection virale respiratoire contagieuse à l’origine d’épidémies saisonnières déclarées entre les mois de novembre et avril. La vaccin contre la grippe constitue le moyen de protection le plus efficace. 

     

    source: https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/trois-deces-lies-grippe-martinique-802463.html

    Continuer
  • Martinique: Des renforts militaires sont-ils envoyés pour protéger des centres commerciaux ?

    À LA LOUPE – Photos à l'appui, une internaute martiniquaise a dénoncé l'envoi de forces militaires depuis la métropole pour protéger des centres commerciaux. Des affirmations balayées par la préfecture de la Martinique.

    La réalité "dépasse la dystopie", s'est émue samedi 15 février une internaute sur Twitter. Martiniquaise, elle a posté une série de messages massivement relayés sur son compte pour dénoncer un envoi de "renforts militaires" sur l'île afin de "protéger des centres commerciaux". 

    Avec une image de profil arborant les couleurs des indépendantistes, l'auteure de ces publications s'interroge. Ce déploiement de forces de sécurité pourrait être lié, défend-elle, à l'annonce le 13 février d'un envoi de "moyens supplémentaires" en Martinique par les ministères de l'Intérieur et des Outre-mer. 

     

    Une opération de prévention

    Peut-on assurer, comme le fait cette internaute, que des militaires sont envoyés dans l'île ? La préfecture de Martinique explique qu'une telle affirmation est fausse. "Des forces de l'ordre ont été mobilisées lors des deux précédents week-ends", explique-t-elle, "mais il s'agissait uniquement de gendarmes et de policiers." Ils sont environ une centaine à avoir été sollicités, dans le cadre d'une opération de prévention qui visait avant tout à "éviter les heurts et les entraves à la circulation". 

    Pourquoi avoir justement choisi des centres commerciaux ? "Il s'agit de lieux visés spécifiquement depuis près de deux mois en Martinique", souligne la préfecture. Des activistes, dénonçant le scandale sanitaire du chlordécone, ont en effet multiplié les blocages aux abords de centres commerciaux, perturbant l'activité économique et entraînant des échauffourées avec les forces de l'ordre. 

    La préfecture en profite pour rappeler que ce déploiement de forces de l'ordre n'a duré "que quelques heures à chaque fois", et qu'elle souhaitait avant tout "une présence visible et dissuasive", qui permette d'éviter les violences "pour toutes les Martiniquaises et Martiniquais". 

    Quid des renforts envoyés par l'Intérieur ?

    Si l'intervention des policiers et gendarmes est liée à des manifestations observées depuis plusieurs semaines, à quoi fait référence l'internaute qui mentionne des renforts venus de métropole ? Relayée par une série de médias, cette décision a été annoncée officiellement le 13 février. Le communiqué précise que "4 officiers de police judiciaire et 4 personnels déjà habilités au sein de la BAC viendront développer les capacités spécifiques de la police nationale".

    "Clairement, cela n'a rien à voir", confirme la préfecture de Martinique. "Les renforts annoncés concernent des membres de la police spécialisés dans le judiciaire", des agents qui devront notamment aider à lutter contre les trafics d'armes. RTL rappelait en effet il y a quelques jours que durant l'été, plusieurs élus de l'île (députés notamment) avaient réclamé "des mesures pour lutter contre la prolifération des armes et la délinquance juvénile". 

     

    source: https://www.lci.fr/population/des-renforts-militaires-sont-ils-envoyes-en-martinique-pour-proteger-des-centres-commerciaux-2145741.html

    Continuer
  • Martinique: brume de sable, la procédure d'alerte applicable sur toute l'île

    Alerte rouge en Martinique, la qualité de l'air s'est encore dégradée. La prévision du dépassement du seuil d'alerte en particules fines provoque des mesures d'urgence spécifiques applicables à l'ensemble de la Martinique, lundi 3 février 2020.

    A la suite de la prévision du dépassement du seuil d'alerte en particules fines, le préfet de Martinique vient de prendre des mesures d'urgences spécifiques qui s'appliquent à l'ensemble de l'île à partir de ce lundi 3 février 2020) et jusqu'à ce que la procédure d'alerte soit levée. 

    Les activités physiques sont interdites au sein de l'ensemble des établissements scolaires et des autres structures d'accueil de mineurs ou d'enfants pendant toute la durée de l'alerte. 

    Le brûlage des déchets verts à l'air libre est totalement interdit. 
     

    Alerte pollution préfecture 2 février 2020

     

    Recommandations à destination des populations sensibles 


    En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflement, palpitations): 

    - Prendre conseil auprès de son pharmacien ou consultez son médecin ou appeler le 15 
    - Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort
    - Prendre conseil auprès de son médecin pour savoir si le traitement médical suivi doit être adapté 

    Pour la population en général : 

    - Réduire les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions)
    - Prendre conseil auprès de son pharmacien ou consultez son médecin ou appeler le 15.

     

    source: https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/brume-sable-procedure-alerte-applicable-toute-ile-795957.html

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires