Philippines

  • "Tuez-les" : le président philippin ordonne à la police d'abattre les contrevenants aux mesures de confinement contre le coronavirus

    Le pays a recensé 96 décès et 2 311 cas confirmés de contamination au cours des trois dernières semaines.

    Le président philippin Rodrigo Duterte a prévenu les contrevenants aux mesures de confinement qu'ils risquaient d'être tués par balle. Lors d'une allocution télévisée mercredi 1er avril, Duterte a dit qu'il était vital que tout le monde coopère à la lutte contre le coronavirus et respecte les mesures de confinement, sans quoi des mesures plus que radicales seraient prises.

    "Cela empire. Alors une nouvelle fois je vois fais part de la gravité du problème et vous devez écouter", a déclaré le chef de l'Etat mercredi soir. "Mes ordres à la police et à l'armée (...) Si il y a des troubles et qu'il y a une possibilité qu'ils ripostent, avec un risque pour vos vies, tuez-les par balle. Est-ce bien compris ? Morts. Au lieu de causer des troubles, je vous enterrerai", a-t-il poursuivi.

     

    Un parallèle avec la guerre contre le narcotrafic

    Le pays a recensé 96 décès et 2 311 cas confirmés de contamination, tous au cours des trois dernières semaines, et les nouveaux cas d'infection sont désormais signalés par centaines quotidiennement.

     

    Des opposants ont reproché à Duterte sa rhétorique et l'accusent d'inciter à la violence et au vigilantisme, comme c'est le cas dans la guerre que mène le président philippin contre le narcotrafic. Au nom de cette cause, des milliers de personnes accusées d'avoir consommé ou vendu de la drogue ont été tuées par la police ou des hommes armés aux Philippines.

     

    source: https://www.msn.com/fr-fr/actualite/coronavirus/tuez-les-le-pr%c3%a9sident-philippin-ordonne-%c3%a0-la-police-dabattre-les-contrevenants-aux-mesures-de-confinement-contre-le-coronavirus/ar-BB123Pny?li=AAaCKnE&ocid=UP97DHP

    Continuer
  • Un séisme de magnitude 6.1 frappe Sarangani

    Un séisme de magnitude 6.1 a frappé la province de Sarangani au sud de l’île de Mindanao dans la nuit de jeudi à vendredi, selon l’Institut philippin de volcanologie et sismologie. Plusieurs répliques ont été enregistrées. Pour l’instant, aucune victime n’est à déplorer, uniquement des dégâts matériels.

    La grande île de Mindanao avait déjà été touchée en octobre et en décembre par une vague de séismes meurtriers qui avait fait une trentaine de morts et plus de 500 blessés.

    Les Philippines sont souvent frappé par des tremblements de terre, le pays étant situé sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de collision des plaques tectoniques.

     

    source: https://lepetitjournal.com/manille/actualites/un-seisme-de-magnitude-61-frappe-sarangani-277109

    Continuer
  • Philippines : un séisme de magnitude 6,4 frappe le sud du pays

    Un séisme de magnitude 6,4 a frappé jeudi soir le sud des Philippines, a indiqué l'Institut philippin de volcanologie et de sismologie (Philvolcs).

    Selon le Philvolvs, le tremblement de terre, survenu à 21h40 heure locale, s'est produit à 47 kilomètres de profondeur, et son épicentre s'était situé à environ 85 kilomètres au sud-est de la municipalité de José Abad Santos, dans la province du Davao occidental.

    Le séisme, qui était d'origine tectonique, a également été ressenti dans certaines parties de la ville de Davao, de la ville de General Santos et dans la province de Sarangani, dans le sud des Philippines.

    L'Institut a averti que des répliques étaient à prévoir, mais a ajouté que la secousse ne devrait pas causer de dommages.

    Les Philippines se trouvent sur la "ceinture de feu" du Pacifique, une zone sujette aux séismes.

     

    source: http://french.china.org.cn/foreign/txt/2020-02/06/content_75680056.htm

    Continuer
  • Philippines : une tempête tropicale menace l’archipel à la veille de Noël

    La tempête Phanfone devrait toucher les Philippines entre mardi après-midi et jeudi matin. Les autorités ont demandé aux habitants des villes côtières de quitter leur domicile. Les vents pourraient atteindre 120 km/h.

    Les autorités philippines ont demandé mardi, à la veille de Noël, à des milliers de personnes vivant au centre des Philippines de quitter leur domicile en prévision de l’arrivée d’une violente tempête tropicale. Appelée Phanfone, elle devrait frapper l’île de Samar, au centre de l’archipel, mardi entre 16 heures et 18 heures, selon les services météorologiques philippins.

    Des milliers de personnes évacuées

    La ville de Borongon, située sur la côte est de l’île de Samar, devrait être la plus durement touchée. Phanfone suit la même trajectoire que le typhon Haiyan, le plus dévastateur enregistré dans le pays, qui avait fait plus de 7 300 morts et disparus en 2013, frappant particulièrement la ville de Tacloban. Les autorités ont demandé aux habitants vivant dans les régions côtières, les zones inondables ou vulnérables aux glissements de terrain de quitter leurs domiciles. Des milliers de personnes sont par ailleurs restées bloquées dans des ports en raison de l’arrêt des liaisons maritimes dans les régions qui seront balayées par cette tempête.

     

    « Certaines familles hésitent à évacuer car elles souhaitent fêter Noël chez elles, mais les responsables locaux les forceront à partir s’ils refusent de tenir compte de nos mises en garde », a déclaré Reyden Cabrigas, responsable régional de la défense civile. Reyden Cabrigas a expliqué depuis Tacloban que des évacuations étaient en cours : « Notre objectif est de n’avoir aucune victime », a-t-il souligné.

    Des vents jusqu’à 120 km/h

    Plus de 21 000 passagers de ferries, qui essayaient de rentrer chez eux à l’occasion des vacances de Noël, ont été bloqués dans des ports de cet archipel à très grande majorité catholique, ont précisé mardi les gardes-côtes. Des dizaines de liaisons aériennes intérieures ont également été suspendues. Les services météorologiques philippins ont indiqué que Phanfone, qui signifie « animal » en laotien, balaiera les Philippines de mardi après-midi à jeudi matin. Les vents pourraient atteindre les 120 km/h.

    Ils ont conseillé aux habitants, y compris à ceux de Manille, de rester chez eux le jour de Noël, en raison de vents violents. En moyenne, une vingtaine de typhons et tempêtes tropicales balaient chaque année les Philippines, faisant des centaines de mort. Mi-décembre, une violente tempête tropicale a balayé le nord du pays et fait 13 morts.

     

    source: https://www.sudouest.fr/2019/12/24/philippines-une-tempete-tropicale-menace-l-archipel-a-la-veille-de-noel-6993875-4803.php

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires