Namibie

  • NAMIBIE : comment la sécheresse prive près de 350 000 personnes de nourriture

    Depuis plusieurs années, la sécheresse met à mal la sécurité alimentaire en Namibie. Environ 350 000 personnes sont menacées par la faim dans le pays. Le gouvernement namibien vient de débuter une collaboration avec le Programme alimentaire mondial (PAM), pour apporter une réponse efficace au risque de famine qui menace le pays.

    La Namibie, pays au climat aride, situé en Afrique australe, est confrontée à l’une des pires sécheresses de son histoire. Selon la Première ministre namibienne, Saara Kuugongelwa « dans différentes parties du pays, la sécheresse a endommagé les terres agricoles et les pâturages ». Cette responsable indique que 350 000 personnes risquent de mourir de faim en raison de la sécheresse. La plupart des régions souffrent de pénuries d’eau. Les bassins hydrographiques sont pratiquement à secs. Ils n’ont pas suffisamment reçu d’eau pendant la dernière saison de pluie. Dans ce contexte d’insécurité alimentaire, le gouvernement namibien a sollicité l’intervention du Programme alimentaire mondial (PAM) pour apporter une réponse urgente au risque de famine dans le pays.

    Intervention de la communauté internationale

    La Namibie compte 2,4 millions d’habitants répartis dans quatorze régions. Actuellement, 8 d’entre elles sont touchées par la sécheresse au centre et au nord du pays. Dans un premier temps, le PAM a commencé à intervenir dans les régions directement concernées par la crise. Il fournit actuellement des rations alimentaires mensuelles en nature aux personnes vulnérables en situation d’insécurité alimentaire. La distribution, se fait en partenariat avec le bureau de l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) de Food for Peace (FFP). Récemment, l’ambassadrice américaine en Namibie Lisa Johnson et la Première ministre namibienne Saara Kuugongelwa-Amadhila ont remis plus de 85 tonnes de vivres à 12 000 personnes vulnérables touchées par la sécheresse dans les régions de Kavango Est et Kavango Ouest, au nord-est de la Namibie.

    Mais avant de toucher les hommes, la sécheresse a fait des ravages sur la faune et la flore. Un rapport du ministère namibien de l’Agriculture datant d’avril 2019 indiquait que 63 700 animaux avaient péri en 2018 à cause de la sécheresse. Cette situation a incité le gouvernement namibien à vendre aux enchères près de 1 000 animaux sauvages en juin 2019. L’argent tiré de cette vente, environ 1,1 million de dollars, ont été alloués à la conservation de la faune.

    La Namibie n’est pas le seul pays touché par la sécheresse en Afrique australe. D’autres pays d’Afrique de l’Est et australe subissent aussi les affres de la sécheresse depuis plusieurs mois. À Madagascar, la sécheresse cause d’énormes dégâts dans le grand sud. Selon un rapport publié le 10 février 2020 par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le ministère malgache de l’Agriculture, les réserves d’aliments sont presque épuisées plongeant ainsi près de 500 000 personnes dans la crise nutritionnelle. La FAO prévoit qu’en mars 2020, 730 000 personnes seront en situation d’insécurité alimentaire sévère, à cause de la sécheresse. Ce phénomène est accentué par le réchauffement de la planète.

     

    source: https://www.afrik21.africa/namibie-comment-la-secheresse-prive-pres-de-350%E2%80%89000-personnes-de-nourriture/

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires