Maroc

  • Maroc: un poste de gendarmerie attaqué à l’arme blanche par un drogué

    Pour exiger la libération de son ami, un homme sous l’emprise de la drogue n’a pas hésité à attaquer à l’arme blanche un poste de gendarmerie dans le nord-ouest du Maroc. Il a été interpellé avec une autre personne après avoir détérioré des équipements. Aucune victime n’est à déplorer.

    Un homme sous l’emprise de la drogue s’est introduit dimanche 6 janvier dans un poste de la gendarmerie royale à Mohammedia, dans le nord-ouest du Maroc, muni d’une arme blanche, et s’en est pris aux fonctionnaires, rapporte le quotidien arabophone Assabah dans son édition du 7 janvier.

    Le média précise que l’assaillant était en possession d’une «arme blanche de grande taille». Furieux en raison de l’arrestation de son ami plus tôt dans la journée, il n’a pas hésité à proférer des injures et des menaces de mort à l’encontre des gendarmes et à vandaliser certains de leurs équipements pour exiger sa libération immédiate.

     

    Les fonctionnaires, qui ont eu du mal à le maîtriser, ont dû brandir leur arme de service. Le mis en cause a été enfin interpellé ainsi qu’une autre de ses connaissances qui l’attendait dehors sur une moto.

    Assabah indique qu’une enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur les tenants et les aboutissants de cette affaire.

     

    source: https://fr.sputniknews.com/maghreb/202001101042728391-un-poste-de-gendarmerie-attaque-a-larme-blanche-par-un-drogue-au-maroc/

    Continuer
  • Maroc: un enfant de 11 ans armé d'un couteau plante à tour de bras des camarades

    Cinq élèves d’une école de Berrechid ont été agressés lundi à l’arme blanche par un mineur de 11 ans à la sortie de leur établissement. Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances et les causes de l’agression.

    Un conflit dont les circonstances n’ont pas été révélées a éclaté à la sortie d’un établissement scolaire de Berrechid.

    La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué dans un communiqué que d’après les éléments préliminaires de l’enquête un mineur de 11 ans de famille très modeste s’est querellé avec d’autres écoliers pour des raisons encore inconnues.

    Un couteau a été sorti avec lequel le mineur a légèrement blessé trois d’entre eux et a atteint au visage deux autres. Ces derniers ont été transférés au Centre hospitalier universitaire de Casablanca.

     

    La brigade des mineurs en charge de l’enquête

    La brigade des mineurs relevant du service de la police judiciaire de la ville de Berrechid poursuit son enquête sous la supervision du parquet compétent afin d'élucider les tenants et aboutissants de ces actes criminels et d’identifier les véritables causes, conclut le communiqué.

    L’agresseur a été arrêté par les policiers et placé en garde à vue sur ordre du parquet pour être interrogé en présence d’un membre de sa famille avant de le déférer devant la cour de justice.

     

    source: https://fr.sputniknews.com/afrique/202002131043055170-au-maroc-un-mineur-de-11-ans-agresse-au-couteau-cinq-eleves-/

    Continuer
  • Un énième Français arrêté au Maroc avec des centaines de kilogrammes de cannabis

    Contrôlé au passage frontalier entre le Maroc et l’enclave espagnole de Ceuta, un Français d’origine marocaine de 47 ans a été arrêté avec 343 kilogrammes de résine de cannabis dissimulés dans sa voiture. C’est le troisième ressortissant français arrêté au Maroc en moins d’une semaine pour trafic de drogue.

    Un Français d’origine marocaine a été arrêté au nord du Maroc au passage frontalier vers l’enclave espagnole de Ceuta, Bab Sebta (porte de Ceuta, en arabe), pour trafic de drogue, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), relayé par l’agence officielle Maghreb Arabe Presse (MAP). Deux Françaises avaient également été interpellées le 2 février à Marrakech pour le même motif, indique la DGSN qui a annoncé en décembre l’arrestation en 2019 de plus de dix trafiquants dans le cadre de sa coopération avec la police française.

    Ainsi, la DGSN précise que le mis en cause, âgé de 47 ans, a été interpellé lors d’un contrôle aux frontières conduit conjointement par un groupement de la Sureté nationale et des éléments de la Douane royale à l’aide de chiens policiers. Une quantité de 343 kilogrammes de résine de cannabis a été saisie lors de cette opération, souligne la même source qui révèle que la drogue était minutieusement dissimulée dans des cavités aménagées spécialement dans la carcasse de la voiture du prévenu, immatriculée à l’étranger.

     

    La DGSN affirme que le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt. Une enquête a été ouverte par le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan dans le but de déterminer les éventuelles complicités et ramifications nationales et internationales, conclut la même note.

    D’autres arrestations

    Deux Françaises d’origine marocaine âgées de 21 et 22 ans ont été arrêtées dimanche 2 février à l’aéroport Marrakech-Ménara avec 29 kilogrammes de résine de cannabis, relate un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale.

     

    Fin décembre, dans un rapport consacré au bilan de la lutte contre les stupéfiants pour l’année 2019 relayé par la MAP, la DGSN avait annoncé l’organisation et le succès de huit opérations de livraison surveillée de drogues en collaboration avec la police française, qui ont conduit à l’arrestation de 12 trafiquants et à la saisie de plus de 8,580 tonnes de résine de cannabis sur le territoire français.

    Pour ce qui est des saisies de cannabis au Maroc en 2019, la Direction générale de la sûreté nationale a annoncé un total estimé à au moins 179 tonnes. Selon un bilan officiel, en 2018, la police marocaine avait saisi 52 tonnes de résine de cannabis.

     

    source: https://fr.sputniknews.com/maghreb/202002051043005837-un-enieme-francais-arrete-au-maroc-avec-des-centaines-de-kilogrammes-de-cannabis/

    Continuer
  • Maroc: viol collectif d’une adolescente par vingt personnes

    La jeune fille a été séquestrée et abusée sexuellement pendant une vingtaine de jours à Casablanca.

    Oumaima, 17 ans, est actuellement hospitalisée au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca. Kidnappée, violée, torturée, elle est en grande détresse psychologique et présente des séquelles physiques. 20 personnes ont abusé d’elle pendant une vingtaine de jours. 

    "Dans une affaire qui résonne comme un écho à celle de la jeune Khadija O., torturée, violée et tatouée de force à l’été 2018 pendant les longs jours de sa séquestration dans la région de Béni Mellal, la ville de Casablanca est secouée par les révélations d’un viol collectif sur une fille de 17 ans", observe Yabiladi

    Dans deux vidéos (en arabe), mises en ligne par Le site Info et Al 3omk, la mère de la victime et le président de l'association Sayidati, Walid Benslima, apportent des précisions et lancent un appel aux autorités et à l'opinion publique.

    La victime aurait réussi à s'évader grâce à une personne qui était venue pour abuser d'elle. "Cet individu était venu sur les lieux pour la violer également, mais il a fini par céder à ses supplications et l’a aidée à prendre la fuite", affirme Walid Benslima, président de l'association Sayidat sur le site Info. "Elle souffre d’une crise psychologique aiguë, sa famille n’est pas autorisée à la voir", a-t-il précisé.

    Elle a été blessée à coups de couteau et obligée à ingurgiter des substances toxiques qui devaient la tuerLa mère de la victimeà Al 3omk

    Le Maroc a connu, par le passé, des cas de viols collectifs qui ont donné lieu à de grandes indignations dans le pays, notamment celui de Khadija, torturée pendant deux mois en août 2018. Au printemps cette année-là, Khadija passait une semaine chez sa tante pour le ramadan quand elle a été enlevée devant la porte de son domicile par un groupe d'hommes inconnus et emmenée dans un terrain vague.

    Durant près de deux mois, la jeune fille a été séquestrée, torturée et violée. Ses tortionnaires lui ont tatoué également des motifs grossiers sur diverses parties du corps : croix gammée, insultes et symboles en tous genres.

     

    source: https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/maroc/le-maroc-de-nouveau-sous-le-choc-apres-le-viol-collectif-dune-adolescente-par-20-personnes_3795411.html

    Continuer
  • French Montana victime de sorcellerie au Maroc

    Le chanteur d’origine marocaine, French Montana, a affirmé qu’il a été victime d’un ensorcellement au Maroc après avoir consommé de la nourriture empoisonnée.

    L’artiste Karim Kharbouch, dit « French Montana », après son hospitalisation, a fait de nouvelles révélations sur son séjour au Royaume. Au cours de cette sortie médiatique, l’artiste maroco-américain a déclaré avoir été victime d’un ensorcellement, qui était dans de la nourriture qu’il a consommée au Maroc. A l’en croire, certains Marocains ont recours à cette magie pour se débarrasser de quelqu’un qu’ils détestent, contrairement aux Etats-Unis où les comptes sont réglés par armes à feu.

    Le rappeur a confié au magazine américain qu’il ne s’était rendu compte de rien au Maroc pendant son séjour. Selon French Montana, c’est son médecin traitant qui lui a dit que son corps souffrait d’une sécheresse anormale, ce qui l’a maintenu en soins intensifs pendant quatre nuits consécutives.

    En séjour au Maroc le mois dernier, accompagné de sa mère qui n’avait plus vu ses proches depuis plus de 20 ans, l’auteur de « French Revolution » avait publié une photo de lui avec son père et ses tantes qui ont célébré son 35e anniversaire dans une ambiance familiale.

    Les malheurs de l’artiste ont commencé dès son retour en Amérique où il est entré en soins intensifs, après avoir ressenti de fortes douleurs à l’estomac, des nausées sévères, un rythme cardiaque accéléré et une difficulté à respirer.

     

    source: https://www.bladi.net/french-montana-ensorcele-maroc,62865.html

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires