Iran

  • Un séisme de magnitude 5 frappe l'Iran

    Un séisme de magnitude 5 a frappé l'Iran ce dimanche le 24 mai, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen (EMSC). Le foyer du séisme se trouvait à une profondeur de 10 kilomètres.

    Un tremblement de terre a frappé la ville de Gatchsaran, dans la province de Kohguilouyeh-et-Bouyer-Ahmad, dans le sud-ouest de l'Iran, ce dimanche le 24 mai, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen (EMSC).

    Le foyer du séisme se trouvait à une profondeur de 10 kilomètres.

    D'autres sources évaluent la magnitude du séisme à 5,2.

    Les médias n'ont pour l'instant fourni aucune information sur d'éventuelles victimes ou dommages causés par les secousses.

    L'Iran est situé dans une zone sismique active et fait périodiquement face à des tremblements de terre. Début mai, un séisme de magnitude 5,1 a frappé une grande partie du pays, y compris la capitale Téhéran.

     

    source: https://fr.sputniknews.com/societe/202005241043833447-un-seisme-de-magnitude-5-frappe-liran/

    Continuer
  • Iran: un mort et des scènes de panique à Téhéran après un séisme

    TREMBLEMENT DE TERRE Le séisme de magnitude 4,6, selon l’Institut américain d’études géologiques, s’est produit dans la nuit de jeudi à vendredi à environ 55 kilomètres à l’est de la capitale.

    Un tremblement de terre de magnitude modérée a fait un mort et été ressenti dans la nuit de jeudi à vendredi à Téhéran, provoquant des mouvements de panique dans la capitale iranienne. La secousse a duré plusieurs secondes dans une des zones sismiques les plus actives au monde.

    L’épicentre localisé à une profondeur de 5,6 km

    Le séisme de magnitude 4,6 s’est produit à 0H48 (22H18 en France) à environ 55 kilomètres à l’est de Téhéran, a indiqué l’Institut américain d’études géologiques (USGS). L’épicentre du tremblement de terre a été localisé à une profondeur de 5,6 km, à 25 km au sud du mont Damavand, une montagne volcanique abritant le sommet le plus haut d’Iran. Le Centre sismologique euro-méditerranéen a également confirmé ce séisme.

     

    Rapidement après la secousse, de nombreux habitants de Téhéran sont sortis de chez eux conformément aux règles de sécurité à observer en pareil cas.

     

    source: https://www.20minutes.fr/monde/2775319-20200508-iran-mort-scenes-panique-teheran-apres-seisme

    Continuer
  • Coronavirus : l’Iran libère provisoirement 85.000 prisonniers à cause du risque sanitaire

    PANDEMIE Les détenus purgeant une peine de moins de cinq ans ont temporairement recouvré la liberté sans savoir quand ils devront retourner en prison

    L’Iran a indiqué avoir provisoirement libéré environ 85.000 détenus de ses prisons pour renforcer la lutte contre le coronavirus, a annoncé un porte-parole de la justice du pays, ce mardi. Les autorités n’ont cependant pas précisé à quel moment ces individus devraient à nouveau être incarcérés, précise Reuters.

    Pour les peines de moins de cinq ans

    Les personnes condamnées à des peines d’emprisonnement de moins de cinq ans ont recouvré la liberté, a indiqué Javaid Rehman, rapporteur de l’ONU sur les droits de l’homme en Iran. Ce dernier affirme cependant que les détenus qui purgeaient des peines plus longues et ceux qui étaient emprisonnés pour avoir pris part à des manifestations anti-gouvernementales sont restés en détention.

    7.000 détenus avaient déjà pu sortir des prisons iraniennes début mars afin de leur éviter des conditions d’incarcération dangereuses en temps de crise sanitaire liée au Covid-19. Javaid Rehman en avait alors appelé au gouvernement pour aller plus loin et libérer temporairement l’ensemble des prisonniers politiques. Les Etats-Unis avaient quant à eux demandé la remise en liberté de dizaines de citoyens américano-iraniens et de prisonniers d’autres nationalités accusés d’espionnage.

    Plus de 16.000 personnes contaminées

    La surpopulation carcérale et la prolifération des maladies dans les prisons iraniennes laissaient en effet craindre une forte propagation du coronavirus dans les établissements pénitentiaires. Outre les récentes libérations, les autorités du pays ont d’ailleurs annoncé avoir pris « des mesures de précaution pour faire face à l’épidémie ».

     

    Plus de 16.000 personnes ont été contaminées par le Covid-19 en Iran et le virus a fait 988 morts dans le pays, un des plus touchés dans le monde.

     

    source: https://www.20minutes.fr/monde/2742159-20200317-coronavirus-iran-libere-provisoirement-85000-prisonniers-cause-risque-sanitaire

    •  
     
     

     

    Continuer
  • Iran: la loi martiale sous le prétexte du coronavirus

    Alors que le coronavirus continue de faire de nouvelles victimes en Iran, le régime iranien, au lieu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la population, a déclaré une loi martiale non officielle dans tout l'Iran.

    Les autorités ont déployé des troupes militaires dans différentes régions de l'Iran pour contrer d'éventuelle explosion de colère populaire face à l'inaction du régime qui a permis la propagation de l'épidémie de coronavirus qui a coûté jusqu'à présent la vie à plus de 5500 personnes.

    Le général Gholamreza Jalali, chef de l'Organisation de défense passive du régime, a déclaré dimanche: "Au-delà des menaces extérieures, les menaces intérieures, telles que les émeutes, les révoltes, les coups d'État, les famines et les pandémies peuvent également mettre en danger la sécurité et la stabilité d'un État, provoquant son désintégration."

    Terrifié par les conséquences du scandale public résultant de la manière dont le régime a géré la crise, le régime utilise l'épidémie de coronavirus pour imposer une loi martiale non officielle. Mardi soir, les Iraniens célébreront Charshanbe Suri, fête du feu célébrée avant Nowruz (le nouvel an iranien). Habituellement, les gens profitent de cette occasion pour organiser des manifestations contre le régime en utilisant des feux d'artifice et des pétards pour affronter les forces répressives.

    À la suite des événements récents survenus en Iran, notamment les manifestations de novembre qui ont fait plus de 1 500 martyrs, et le boycott général des élections législatives, le scandale de la chute de l’avion ukrainien par les pasdaran et l'isolement international sans précédent du régime, ce dernier est gravement fragilisé et craint un autre le soulèvement populaire qui mettrait cette fois fin à son sinistrte règne. En effet, le régime est plus terrifié par la colère populaire que le coronavirus et ses impacts sur le peuple iranien.

    Des informations de l'OMPI indiqent que la 16e division blindée de Qazvin a été envoyée dans la province de Gilan, dans le nord de l'Iran, où plus de 657 personnes ont perdu la vie en raison de l'épidémie de coronavirus et de l'inaction et de la dissimulation du régime, ce qui a provoqué l'indignation sociale.

    En outre, Ali Khamenei a nommé Mohammad Bagheri, chef de l'état-major des forces armées à la tête du «centre de commandement sanitaire» pour contrer le Coronavirus. Pourtant, le véritable objectif du régime est d'empêcher les manifestations populaires.

    Le 13 mars, après la première réunion, Bagheri a dévoilé les intentions répressives de Khamenei : "Notre mission est l'application de la loi et de la sécurité. Ainsi, avec le ministère de l'Intérieur et les gouverneurs, nous commencerons à évacuer les rues et les routes ... cela sera organisé dans le prochain 24 heures."

    Honte à vous mollahs malfaiteurs qui avez fait pire que ce qu’a fait le Corona ou le choléra et la peste avec ce pays et son peuple. Mais la parole du peuple iranien et ses avant-gardes est que ni les souffrances, ni les pendaisons, ni les pelotons d’exécutions et les rafales qui feront arrêtés notre cœur, ne nous feront obstacles pour résilier, reprendre le combat et nous soulever une énième fois. Comme l’avait dit Massoud Radjavi, le mot du salut du peuple opprimé, c’est se rebeller contre ce « Virus » du Guide suprême. Pour la victoire, il faut s’insurger et multiplier les combats.

    L’Iran est un cri enflammé. Que le Monde l’observe et entende la voix du peuple iranien qui ne veut ni le Corona, ni les mollahs. Que les quartiers et les rues soient pleines de cris et de chants de liberté.

    Formez rapidement les conseils de résistance populaire dans chaque quartier, villes et villages.

    Les conseils populaires doivent prendre en mains les services de soins et les moyens dans chaque quartier et répondre aux besoins de la population.

    Les équipements médicaux devraient être retirés des mains du régime et mise à la disposition de la population. Les hôpitaux des Gardiens de la révolution et les centres médicaux des représentants du Guide suprême qui disposent des meilleurs moyens et équipements médicaux, soient ouverts pour tous les malades et accessible pour l’ensemble de la population.

    Oui, par le soulèvement et le combat, le régime criminel de la dictature religieuse s’effondrera et l’hiver sombre et glacial des mollahs laissera sa place au grand printemps de liberté.

     

    source: https://www.ncr-iran.org/fr/actualites/droits-humains/22380-la-loi-martiale-en-iran-sous-le-pretexte-du-coronavirus

    Continuer
  • Iran: 135 décès de plus, le bilan monte à 988 morts

    L’Iran a annoncé mardi 135 décès supplémentaires causés par la maladie Covid-19, ce qui porte à 988 le bilan officiel de l’épidémie du coronavirus dans le pays, l’un des plus touchés après la Chine.
    Selon le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, plus de 1.178 nouveaux cas de contamination ont été confirmés au cours des dernières 24 heures. “Cela porte le nombre total des cas confirmés à 16.169 personnes”, a déclaré M. Jahanpour lors de son point de presse quotidien télévisé. Selon le porte-parole, environ un tiers (5.389 patients) a guéri et ces personnes sont “globalement en bonne santé”.
     
    Province de Téhéran
    La province de Téhéran reste celle où sont recensés le plus de nouveaux cas d’infection (273), selon les chiffres égrainés par M. Jahanpour, qui a enjoint une nouvelle fois les Iraniens à rester chez eux. 
     
    M. Jahanpour a également appelé la population à déclarer en ligne via un site spécial du ministère tout symptôme pouvant faire penser au nouveau coronavirus. “En date de ce matin, plus de 15 millions de nos concitoyens” (sur une population de plus de 80 millions d’habitants) se sont manifestés sur ce site, qui identifie les déclarants à partir de leur numéro de sécurité sociale, et les aiguille vers les services adéquats en fonction des symptômes indiqués, a précisé le porte-parole.
     
    Lieux saints fermés
    Fait rare, l’Iran a annoncé lundi la fermeture de quatre importants lieux saints chiites pour tenter d’endiguer l’épidémie. Alors qu’approche le congé du Nouvel An iranien (du 19 mars au 3 avril), qui met traditionnellement tout le pays sur les routes, les autorités iraniennes appellent les gens à s’abstenir de tout voyage et à prendre le virus “au sérieux”. Pour dissuader les gens de bouger, plusieurs provinces ont ordonné la fermeture des hôtels.
     
    Fête du feu persane
    Dernière mesure en date, les célébrations de la traditionnelle fête du feu persane (occasion de joyeux rassemblements sur la voie publique) qui devaient commencer mardi soir ont été interdites à Téhéran et dans plusieurs provinces, selon l’agence officielle Irna.
     
    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires