Inde

  • Inde : une fillette violée dans l'ambassade américaine

    Les autorités indiennes ont arrêté et inculpé un homme de 25 ans suspecté du viol d'une fillette de cinq ans dans l'enceinte de l'ambassade américaine à New Delhi.

    Le crime a eu lieu dans l'enceinte même de l'ambassade. Les autorités indiennes ont arrêté et inculpé un homme suspecté du viol d'une fillette de cinq ans à l'ambassade américaine dans la ville de New Delhi, a rapporté jeudi la police locale. 

    Les faits se sont déroulés samedi dans les quartiers du personnel indien de la représentation diplomatique des États-Unis. L'accusé de 25 ans et la petite fille, tous deux enfants d'agents d'entretien de l'ambassade, habitaient à l'intérieur du complexe. "Le suspect a été arrêté dimanche, immédiatement après la plainte des parents" de la victime, a déclaré à l'Agence France-Presse l'enquêteur Yogesh Kumar.

    Selon les premiers examens médicaux, la fillette a effectivement été violée, a-t-il indiqué. Le suspect a été mis en examen en vertu des lois sur les violences sexuelles contre les mineurs. Il peut encourir jusqu'à la peine de mort. 

    34.000 viols signalés en 2018

     

    Selon l'enquêteur, la petite fille jouait dehors lorsque le suspect l'a attiré jusque chez lui. La victime s'est ensuite plainte auprès de ses parents. L'ambassade américaine est l'un des lieux les plus sécurisés de la capitale indienne, y entrer nécessite de passer de nombreux contrôles.

     

    source: https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/inde-une-fillette-violee-a-l-ambassade-americaine-7800045097

    Continuer
  • Un nationaliste hindou présumé tire sur des manifestants en Inde

    Un nationaliste hindou présumé a ouvert le feu samedi sur une manifestation antigouvernementale à New Delhi, sans faire de blessé.

    Un nationaliste hindou présumé a ouvert le feu samedi sur une manifestation antigouvernementale à New Delhi, sans faire de blessé, quelques jours après un incident similaire, a indiqué la police. Le tireur visait un important rassemblement de femmes qui protestent contre la loi controversée sur la citoyenneté qu'a fait adopter à la mi-décembre le gouvernement nationaliste hindou du Premier ministre Narendra Modi.

     

    Cette loi est jugée par ses détracteurs discriminatoire envers la minorité musulmane en Inde. Les images des télévisions locales montrent un homme d'une vingtaine d'années emmené par des policiers et criant «seuls les Hindous domineront en Inde». Selon la police, l'individu a tiré deux fois sur la foule avant de tenter de s'enfuir quand son arme s'est enrayée.

    «Nous l'avons placé en détention et nous avons récupéré l'arme», a précisé à l'AFP un responsable de la police. L'incident s'est produit dans le faubourg de Shaheen Bagh, devenu le centre des manifestations contre la loi sur la citoyenneté.

    Jeudi, un homme armé avait fait un blessé dans la capitale indienne en tirant sur un sit-in d'étudiants qui protestent depuis un mois et demi contre la loi sur la citoyenneté. Le suspect, qui invoque l'hindouisme sur son profil Facebook et y affiche son opposition aux manifestations, a été arrêté par la police. Cet incident est survenu le jour de l'anniversaire de l'assassinat du Mahatma Gandhi en 1948 par un extrémiste hindou.

     

    source: https://www.parismatch.com/Actu/International/Un-nationaliste-hindou-presume-tire-sur-des-manifestants-en-Inde-1671680

    Continuer
  • Inde: premier cas de coronavirus

    L’inde a confirmé jeudi son premier cas de coronavirus après qu’un étudiant a été placé en isolement dans un hôpital du Kerala à son retour de la ville chinoise de Wuhan, épicentre de l’épidémie, a indiqué le ministre indien de la santé.

    « Le patient est dans un état stable et est suivi de près », a précisé le ministre de la Santé.

     

    source: https://www.lesoir.be/276447/article/2020-01-30/coronavirus-premier-cas-de-coronavirus-en-inde

    Continuer
  • Inde : la Cour suprême donne son feu vert pour la réintroduction de guépards

    La Cour suprême indienne a donné son accord pour la réintroduction de guépards provenant de Namibie. Ces animaux ont disparu du pays asiatique dans les années 50.

    Les guépards (Acinonyx jubatus) pourraient faire leur réapparition dans la nature en Inde, où la Cour suprême a autorisé le 28 janvier 2020 une réintroduction expérimentale de félins en provenance d'Afrique.

    Une première proposition rejetée en 2013

    Le guépard, l'animal terrestre le plus rapide du monde, était jadis très répandu en Inde, où les archives historiques révèlent que l'empereur moghol Akbar en possédait des centaines, dressés pour l'accompagner à la chasse. Mais les derniers spécimens de cet élégant félin ont disparu de ce pays dans les années 1950. En 2013, la Cour suprême avait rejeté une première proposition faite par le ministère de l'Environnement, estimant alors qu'aucune étude scientifique ne recommandait cette réintroduction.

    Mais le 28 janvier, ce tribunal a décidé d'autoriser une telle réintroduction à titre expérimental, afin de voir si le guépard africain pouvait s'adapter à l'environnement indien. L'ancien ministre de l'Environnement Jairam Ramesh a salué cette décision. "Ravi que la Cour suprême ait donné le feu vert à l'introduction de guépards venus de Namibie", a-t-il twitté. "Le mot anglais pour guépard, 'cheetah', vient du sanscrit 'chitra', signifiant tacheté. C'est le seul mammifère qui a été chassé jusqu'à l'extinction dans l'Inde moderne", a-t-il souligné.

    Une espèce vulnérable

    Les guépards, placés sur la liste des espèces vulnérables par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) étaient encore 100.000 au début du 20e siècle, répartis sur toute l'Afrique, le Moyen-Orient et jusqu'en Inde. Aujourd'hui, il en reste moins de 7.100 dans la nature, tous en Afrique, à l'exception d'une micro-population de quelques dizaines qui survit en Iran. La réintroduction du guépard a fait l'objet de débats parmi les spécialistes en Inde, certains jugeant qu'elle allait enlever des ressources nécessaires à la préservation des autres animaux en danger dans ce pays, d'autres soulignant qu'elle pourrait aider l'espèce à survivre sur le long terme.

    Considéré comme le plus faible des prédateurs, malgré ses pointes de vitesse à 120 km/h, le guépard a besoin de grands espaces à faible densité de carnivores pour ne pas avoir à subir la concurrence de plus redoutables chasseurs tels que les lions et les léopards. Ainsi, quelque 77% d'entre eux vivent hors des zones protégées, les rendant particulièrement vulnérables vis-à-vis des fusils des fermiers, qui défendent leur bétail, et des activités humaines menaçant leur habitat.

     

    source: https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/biodiversite/inde-la-cour-supreme-donne-son-feu-vert-pour-la-reintroduction-de-guepards_140954

    Continuer
  • Inde : des nationalistes hindous manifestent contre un projet de statue du Christ

    Des centaines de militants hindous proches du parti nationaliste au pouvoir en Inde ont manifesté lundi contre le projet d'édifier dans un village en majorité peuplé de chrétiens une grande statue du Christ.

     
     
    close
    volume_off
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Le parti nationaliste hindou du Premier ministre Narendra Modi, Bharatiya Janata Party (BJP), est accusé par les opposants d'intolérance à l'égard des autres religions et de vouloir transformer l'Inde officiellement laïque en une nation hindoue, ce que cette formation politique nie.

    Les manifestations dans l'Etat méridional indien du Karnataka, où se trouve le village, étaient notamment menées par Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), une organisation radicale affiliée au parti au pouvoir.

    "Nous voulons arrêter (le projet de statue) car il va à l'encontre de l'esprit d'harmonie et encourage les conversions religieuses qui sont réalisées dans l'ombre par des missionnaires chrétiens", a déclaré Prabhakar Bhat, un responsable de RSS, à des médias indiens.

    La construction de la statue de granit blanc de près de 35 mètres de haut - comparable à celle du Christ rédempteur de Rio de Janeiro - a été interrompue peu après son début le mois dernier.

    Beaucoup d'Hindous affirment que la colline sur laquelle doit se dresser la statue dans le village d'Harobele est la demeure d'une divinité hindoue, bien qu'aucun temple n'y soit connu.

    Le gouvernement nationaliste du Karnataka, dirigé par le BJP, a accusé le précédent cabinet d'avoir illégalement attribué le terrain pour la construction de la statue.

    Moins d'un pour cent des 65 millions d'habitants de cet Etat sont chrétiens et 2% environ dans l'ensemble de l'Inde dont la population est en majorité hindoue.

    Le Karnataka a connu en 2008 une série d'attaques contre des chrétiens et des églises commises par des radicaux hindous qui accusaient les chrétiens de chercher à convertir des hindous.

    Six membres d'un groupe hindou ont été arrêtés l'année dernière pour avoir agressé un groupe de pèlerins chrétiens dans cet Etat.

    L'Inde connaît une hausse du nombre des crimes contre ses minorités religieuses et la liberté de religion s'érode depuis l'arrivée de M. Modi au pouvoir en 2014.

    L'an dernier, une commission américaine pour les libertés religieuses a affirmé que celles-ci étaient "à la baisse", faisant état d'une "campagne de violences, d'intimidation et de harcèlement à l'égard des non-hindous et des hindous de castes inférieures".

    Le gouvernement indien a rejeté les conclusions de ce rapport.   

    L'Inde est secouée depuis le mois dernier par des manifestations contre une nouvelle loi devant permettre aux réfugiés appartenant à des minorités religieuses persécutées d'Afghanistan, du Pakistan et du Bangladesh d'acquérir la citoyenneté, mais qui ne concerne pas les musulmans.

    Les opposants estiment qu'il s'agit de la première étape vers la création d'un registre national dont beaucoup des 200 millions de musulmans indiens craignent qu'il pourrait faire d'eux des apatrides. Nombre d'Indiens pauvres n'ont aucun document pour prouver leur nationalité.

     

    source: https://actu.orange.fr/monde/inde-des-nationalistes-hindous-manifestent-contre-un-projet-de-statue-du-christ-CNT000001mPmPv.html

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires