Inde

  • Inde : les responsables du viol collectif de Delhi vont être exécutés

    Leur crime sexuel avait bouleversé le monde. Vendredi 20 mars, l'Inde va exécuter quatre hommes pour un viol collectif dans un bus de Delhi en décembre 2012. Après trois reports de dernière minute, Mukesh Singh, Vinay Sharma, Pawan Gupta et Akshay Thakur doivent être pendus à 5h30 heure locale dans la prison de Tihar de la capitale. C'est une application exceptionnelle de la peine de mort en Inde. Les quatre détenus ont épuisé leurs recours judiciaires contestant leur condamnation à mort pour le viol et le meurtre de Jyoti Singh.

     

    Le dimanche 16 décembre 2012 au soir, l'étudiante de 23 ans sortait d'une séance du film L'Odyssée de Pi dans un grand centre commercial, avec un ami. Ils montent dans un bus privé tenu par une bande ivre de six hommes, croyant qu'il s'agissait d'un transport collectif allant dans leur direction. À bord, son ami est passé à tabac. 

    Pendant une vingtaine de minutes, la jeune femme est sauvagement violée à tour de rôle à l'arrière du bus roulant à travers Delhi, lumières éteintes, et grièvement blessée avec une barre de fer. Les agresseurs se débarrassent d'eux au bord d'une route.

    Un choc brutal dans le pays

     

    Dès le lendemain, l'affaire provoque une onde de choc dans l'opinion publique et déclenche de gigantesques manifestations spontanées, qui redoublent avec la mort de la victime de ses blessures le 29 décembre dans un hôpital de Singapour. "Le mouvement qui a suivi le viol en réunion de 2012 a été comme un barrage qui cède", explique à l'Agence France-Presse Kavita Krishnan, militante pour les droits des femmes.

     

    source: https://www.rtl.fr/actu/international/inde-les-responsables-du-viol-collectif-de-delhi-vont-etre-executes-7800279991

    Continuer
  • Inde : suspension des vols internationaux à partir du 22 mars

    Le gouvernement indien a annoncé l'interdiction d'atterrissage des vols internationaux sur son territoire à partir de dimanche 22 mars, afin de limiter la propagation du coronavirus. Cette suspension des liaisons aériennes avec l'étranger doit durer, pour l'instant, une semaine. Le Premier ministre Narendra Modi a également appelé à un auto-confinement de la population à partir de dimanche.

    Par ailleurs, le ministère des Affaires étrangères invite les "Français de passage se trouvant actuellement en Inde à prendre les mesures nécessaires pour un retour en France tant que les liaisons commerciales restent ouvertes".

     

    source: https://www.routard.com/actualite-du-voyage/cid138765-inde-suspension-des-vols-internationaux-a-partir-du-22-mars.html

    Continuer
  • Himalaya: la fonte des glaciers tourne à la guerre entre l'Inde et le Pakistan

    Le changement climatique génère des inondations et sécheresses, mais aussi des tensions géopolitiques.

    Quelque 1,3 milliard de personnes dépendent de l'Himalaya pour leur approvisionnement en eau. Or, la région est durement touchée par le dérèglement climatique: la couche de neige diminue, les glaciers fondent, la saison des moussons se décale et le permafrost est menacé.

    De 2000 à 2016, les glaciers himalayens ont fondu deux fois plus vite qu'entre 1975 et 2000. L'Hindou Kouch se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde; d'ici à 2050, les températures devraient en moyenne augmenter de 1°C à 2°C dans cette chaîne montagneuse, mais jusqu'à 4°C ou 5°C à certains endroits. À l'horizon 2100, l'Himalaya pourrait perdre 64% de sa glace.

    Ces phénomènes engendrent des inondations catastrophiques et des épisodes de sécheresse en aval, où l'accès à l'eau de la population dépend de la fonte des glaces. C'est notamment le cas dans le bassin du fleuve Indus, une zone grande comme deux fois la France, où est produite 90% de la nourriture du Pakistan.

    La fonte accélérée y déclenche des crues et l'eau est alors perdue; les températures hivernales plus élevées limitent les chutes de neige, ce qui provoque des sécheresses en été. On attribue à ces catastrophes naturelles une hausse des suicides chez les fermiers de la région.

    L'eau comme arme

    L'Inde et le Pakistan ont signé en 1960 un traité qui établit la répartition des ressources et des cours d'eau du bassin du fleuve Indus entre les deux pays, sachant que le Cachemire indien est situé en amont du Pakistan.

    Depuis l'arrivée au pouvoir du nationaliste hindou Narendra Modi, celui-ci menace toutefois de couper l'eau à Islamabad pour la rendre à la population indienne. L'Inde accuse le Pakistan de soutenir des groupes armés séparatistes et islamistes au Cachemire.

    Plus en amont, la Chine a prévu de construire neuf centrales hydroélectriques sur le fleuve Brahmapoutre, et quarante sur ses affluents. Malgré l'absence de traité, la coopération entre New Delhi et Pékin en matière de gestion de l'eau fonctionne plutôt bien, à l'exception d'un incident militaire en 2017.

    Autre pays frontalier, le Bangladesh est particulièrement vulnérable aux inondations et le phénomène s'aggrave en raison de la fonte des glaciers, même si le pays investit dans les infrastructures pour pallier le problème.

    Si le dérèglement climatique est un phénomène global, ces quatre pays –et en particulier la Chine– se tirent aussi une balle dans le pied en construisant des centrales à charbon, rappelle à juste titre Bloomberg.

     

    source: https://korii.slate.fr/et-caetera/himalaya-changement-climatique-fonte-glaciers-inde-pakistan-traite-indus-guerre-eau

    Continuer
  • Inde : des dévots hindous boivent de l'urine de vache pour se protéger du coronavirus

    Des dizaines de dévots hindous ont, au cours d'une fête samedi à New Delhi, bu de l'urine de vache, persuadés que ce breuvage les protègerait du nouveau coronavirus.

    Des membres et partisans du groupe All India Hindu Mahasabha, portant des vêtements teintés au safran, ont célébré un rituel du feu, chanté des hymnes et bu de l'urine de vache dans des tasses en argile lors de ce rassemblement.

     

    De très nombreux hindous considèrent la vache comme un animal sacré et ont répandu au cours des dernières années des assertions selon lesquels l'urine de ce ruminant aurait des vertus thérapeutiques.

    "Toute personne qui boit de l'urine de vache sera soignée et protégée", a affirmé à l'AFP Hari Shankar Kumar, l'un des bénévoles participant à la fête, tout en servant le "remède" miracle dans des gobelets en argile.

    Les scientifiques et gouvernements des pays où s'est répandue la pandémie soulignent qu'il n'existe ni vaccin ni médicament susceptible de protéger les populations du nouveau coronavirus, qui a fait plus de 5 400 morts et contaminé près de 150 000 personnes dans le monde.

     

    source: https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5931854/inde-des-devots-hindous-boivent-de-lurine-de-vache-pour-se-proteger-du-coronavirus.html

    Continuer
  • Coronavirus: l'Inde suspend tous les visas touristiques

    Le pays de Narendra Modi ferme en grande partie ses frontières. Tous les visas touristiques sont annulés à partir de ce vendredi 13 mars et la mesure est encore plus sévère pour les Francais. L'Inde compte une soixantaine de cas identifiés et encore aucun décès, mais la propagation peut aller très vite dans le 2e pays le plus peuplé du monde.

    Pendant un mois, plus aucun touriste étranger ne pourra entrer en Inde à partir de ce vendredi. C’est la décision radicale prise par le gouvernement indien pour éviter une plus importante contagion depuis l’étranger. Interdiction d’entée également pour les hommes d’affaires, chercheurs, conférenciers. Autrement dit, pour tout étranger sauf les diplomates et ceux employés de manière permanente en Inde.

    Ces restrictions sont encore plus strictes pour certaines nationalités. Les Français, Allemands et Espagnols ne peuvent plus rentrer dans le pays depuis ce mercredi, sauf les diplomates. Certains Francais qui vivent en Inde et étaient en voyage sont à présent bloqués à l’étranger.

    Par ailleurs, tout Indien qui a voyagé dans les pays les plus touchés, comme la Chine, l’Italie, l’Iran mais aussi la France et l’Espagne, sera placé en quarantaine pendant deux semaines en arrivant dans le pays.

     

    source: http://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20200312-coronavirus-l-inde-suspend-tous-les-visas-trouristiques

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires