Côte d'Ivoire

  • Côte d'Ivoire: décès tragique de la fille du ministre Tchagba dans un accident de circulation

    Feu Charlène Tchagba (Ph KOACI)

     

    Drame pour le Ministre de l'hydraulique Laurent Tchagba et sa famille.

     

    Charlène, sa fille, est décédée dimanche dernier dans un tragique accident de circulation, apprend KOACI de sources concordantes.

     

    Selon les informations en notre possession, le décès de la fille du ministre est intervenu sur l'axe Yamoussoukro-Toumodi, aux environs de 16 heures TU.

     

    Un décès qui vient porter un coup dur à la famille du ministre issu de l'UDPCI.

     

    Jean Chresus

     

     

    source: https://www.koaci.com/article/2020/02/19/cote-divoire/societe/cote-divoire-drame-deces-tragique-de-la-fille-du-ministre-tchagba-dans-un-accident-de-circulation_139506.html

    Continuer
  • Côte d'Ivoire: le marché d'Abobo à Abidjan ravagé par un incendie

    En Côte d’Ivoire, un incendie spectaculaire a entrainé de gros dégâts au marché d'Abobo, une commune au nord d'Abidjan. Les pompiers ont lutté contre les flammes une partie de la nuit. Aucune victime n’est à déplorer, mais le lieu est quasiment détruit.

    Ce lundi matin, le bilan humain est au soulagement puisqu’il n’y a pas de victime. En revanche, la quasi-totalité du marché de 3 000 m2 a été ravagée. Le bâtiment central en béton et tous les petits commerces alentour faits de planches de bois, de brique et de tôles métalliques sont partis en fumées, malgré les efforts des commerçants et des habitants qui ont essayé avec leur faible moyen d’acheminer de l’eau dans des bassines ou des seaux de fortune. On a aussi vu des hommes essayer de créer une saignée entre les boutiques pour couper la progression du feu.

    Les pompiers du GSPM arrivés vers 21H00 ont eu les plus grandes difficultés à trouver des bouches d’incendie fonctionnant correctement pour alimenter les lances à incendie. La partie a été vite perdue même si deux camions de sapeurs-pompiers français sont arrivés en renfort du 43e Bima de Port-Bouët.

    « Nous avons été alertés aux environs de 20h53, explique le commandant Serge Vitale Oualaye, chef des opérations du groupement des sapeurs pompiers de Côte d'Ivoire, nos premiers engins se sont présentés sur les lieux aux environs de 21h03. Le souci que nous avons rencontré, c'est l'approvisionnement en eau, avec un débit qui n'est pas assez important : la bouche d'incendie ne fonctionnait pas correctement ! »

    Des incendits récurents

    « Le premier sapeur qui est venu nous a dit qu'il n'y avait pas d'eau pour éteindre le feu, on est là depuis plus de trois heures, s'énerve une femme, un camion est venu pour faire semblant d'éteindre le feu ! ». C'est la troisième fois en un an qu'il y a un feu sur ce marché, dénonce encore la femme.

    En effet, ce n'est pas la première fois que ce genre d'incendie arrive au marché d'Abobo. C’est même récurent depuis plusieurs années. Ce lundi, il est encore trop tôt pour désigner les causes. Tout est envisageable du court-circuit électrique jusqu’au réchaud mal éteint. L’enquête le déterminera.

    Sur place, il reste la grande colère des habitants qui trouvent que les pompiers ont bien tardé et n’ont pas fait grand-chose. Des pompiers il y en avait 70 au plus fort de l’incendie 6 à 7 véhicules en comptant ceux du Bima. Et s’il y a eu des carences, ils avaient aussi du mérite ces soldats du feu à se frayer un chemin dans une foule extrêmement compacte plus spectatrice qu’actrice pour, par exemple, aider les femmes courageuses et quelques à faire la chaine pour acheminer des seaux d’eau jusqu’à l’incendie.

     

    source: http://www.rfi.fr/fr/afrique/20170918-cote-ivoire-grave-incendie-marche-abobo-abidjan

    Continuer
  • Abidjan: saisie de près d’une demi-tonne de cocaïne

    Les autorités ivoiriennes ont saisi 411 kilogrammes de cocaïne lors d’une opération menée en mer, lundi. La drogue, dont la valeur est estimée à 40 millions de dollars, avait été convoyée à bord d’un navire en provenance du Brésil.

    L’opération, lancée lundi 3 février, a été suivie de près par le général Vagondo Diomandé, ministre de la Sécurité et de la protection civile, qui se trouve actuellement à l’extérieur du pays. Les forces de sécurité ivoiriennes, qui avaient obtenu « une information anonyme », sont intervenues dans les eaux territoriales au large du port d’Abidjan. La saisie est impressionnante : 411 kilogrammes de cocaïne (*) – pour une valeur estimée à 40 millions de dollars – ont été découverts à bord de trois embarcations.

    « La cocaïne est arrivée du Brésil à bord d’un navire marchand. La cargaison a ensuite été transbordée dans trois embarcations, dans les eaux ghanéennes », confie une source sécuritaire à Jeune Afrique. Trois Ghanéens ont été arrêtés et sont actuellement aux mains des enquêteurs. La drogue, quant à elle, a été placée sous scellés dans les locaux de la Marine ivoirienne.

    « Spaghetti connection »

    En juin dernier, déjà, une vaste opération antidrogue avait conduit au démantèlement d’un vaste réseau international de trafic de cocaïne. Plus d’une dizaine de personnes avaient été arrêtées dans ce coup de filet mené contre la « Spaghetti connection » – le nom donné par les enquêteurs à ce réseau – , parmi lesquels six Italiens, trois Ivoiriens et un Français.

    Le coup de filet, mené grâce à une coopération entre les services français, italiens et ivoiriens, avait également mis au jour l’implication de membres de la Camorra, la mafia napolitaine, et de la ‘Ndrangheta,  la mafia calabraise. Le signe, selon les enquêteurs, que les deux mafias italiennes se sont associées pour faire de la Côte d’Ivoire une zone de transit pour la drogue à destination de l’Europe. Le dossier « Spaghetti connection » est actuellement instruit par le nouveau pôle financier du Tribunal de première Instance d’Abidjan.

    (*) Cet article a été réactualisé suite à une erreur de notre part portant sur l’ampleur de la saisie réalisée : il s’agit bien de 411 kilogrammes de cocaïne, et non de 411 tonnes, comme nous l’avions initialement indiqué.

     

    source:https://www.jeuneafrique.com/891429/societe/cote-divoire-411-tonnes-de-cocaines-en-provenance-du-bresil-saisies-au-large-dabidjan/

    Continuer
  • Un enfant retrouvé mort dans le train d’atterrissage d’un avion venant d’Abidjan

    Le corps d’un enfant « d’une dizaine d’années » a été retrouvé mercredi matin dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air France en provenance d’Abidjan.

    L’avion, un Boeing 777, avait décollé d’Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, mardi soir et s’est posé peu après 05H00 GMT à Paris.
    Dans un communiqué, la compagnie aérienne, qui confirme la mort d’un « passager clandestin » sans préciser son âge, déplore un « drame humain ». Le corps a été découvert environ dans le puits du train d’atterrissage, selon des sources proches de l’enquête.

    Le corps d’un enfant « d’une dizaine d’années » a été retrouvé mercredi matin dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air France en provenance d’Abidjan.

    L’avion, un Boeing 777, avait décollé d’Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, mardi soir et s’est posé peu après 05H00 GMT à Paris.
    Dans un communiqué, la compagnie aérienne, qui confirme la mort d’un « passager clandestin » sans préciser son âge, déplore un « drame humain ». Le corps a été découvert environ dans le puits du train d’atterrissage, selon des sources proches de l’enquête.

    « Faille de sécurité »

    « Au-delà du drame humain, cela indique une faille de sécurité majeure à l’aéroport d’Abidjan« , a déclaré une source sécuritaire ivoirienne, se demandant comment un enfant d’une dizaine d’années a pu accéder à un avion et s’il a bénéficié de complicité.

    Ces dernières années, plusieurs passagers clandestins, notamment des adolescents en provenance d’Afrique, ont été retrouvés morts de froid ou écrasés dans une soute de train d’atterrissage. Les températures descendent à -50°C entre 9 000 et 10 000 mètres, altitude à laquelle volent les avions de ligne. Les logements de train d’atterrissage ne sont ni chauffés, ni pressurisés.

    source: https://www.jeuneafrique.com/878877/economie/cote-divoire-france-un-enfant-retrouve-mort-dans-le-train-datterrissage-dun-avion/

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires