Catastrophes Naturelles

  • Un séisme de magnitude 7 se produit au large du Japon et de la Russie

    La terre a tremblé, ce jeudi 13 février, au large du Japon et de la Russie. Un puissant séisme s’est produit à 142,6 km sous la surface de l’océan Pacifique. D’après les autorités locales, il n’y a pas de risque de tsunami.

    Un puissant séisme de magnitude 6,9 s’est produit ce jeudi 13 février au large du Japon et de la Russie. D’après l’Institut d’études géologiques des États-Unis, l’épicentre de ce tremblement de terre se situe à 99 kilomètres (62 miles) au sud-est des îles Kouriles russes, en direction d’Hokkaido, l’île principale du nord de l’archipel nippon.

    Selon l’agence américaine, la terre a tremblé à 142,6 km sous la surface de l’océan Pacifique. En raison de la profondeur de ce séisme et de son éloignement des côtes, aucune alerte au tsunami n’a été émise, rapporte le quotidien japonais de la langue anglaise Japan Times . Il n’y aurait pas eu non plus de blessés ni de dommages matériels.

    Un autre séisme au large de Fukushima

    Un second séisme de magnitude 5,2 est intervenu mercredi 12 février au large de Fukushima, indique également Japan Times. Là encore, aucun risque de tsunami ni aucun dégât n’auraient été rapportés.

     

    En 2011, un tsunami provoqué par un séisme sous-marin de magnitude 9,1 avait frappé la centrale nucléaire de Fukushima, causant le second accident nucléaire le plus grave après celui de Tchernobyl, en 1986.

     

    source: https://www.ouest-france.fr/monde/catastrophes/seisme/un-seisme-de-magnitude-7-se-produit-au-large-du-japon-et-de-la-russie-6735591

    Continuer
  • Un séisme frappe le Japon à moins de 100 km de la centrale nucléaire de Fukushima

    Un séisme de magnitude 5,2 a frappé le Japon à moins de 100 km de la centrale nucléaire de Fukushima, selon l'Institut des études géologiques des États-Unis (USGS).

    Un tremblement de terre de magnitude 5.2 s'est produit mercredi 12 février, à 10h37 UTC, à 89,5 km au sud-est de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, a annoncé l'Institut des études géologiques des États-Unis (USGS).

    Sur l'échelle de Shindo, généralement utilisée au Japon, ce séisme a atteint le niveau 4 (sur un total de 7) dans les parties centrale et orientale de la préfecture de Fukushima, précise l’agence météorologique du Japon (JMA).

    Le foyer du séisme se trouvait à 80,7 km de profondeur, d'après l'USGS.

    Son épicentre a été localisé dans l’océan Pacifique, au nord-est de l'île d'Honshu.

    L’alerte au tsunami n’a pas été déclenchée.

    Les secousses auraient été ressenties jusqu'à Tokyo, selon les médias.

     

    Aucun incident dans les centrales nucléaires

    Selon les opérateurs japonais des sites nucléaires, aucun incident n’a été enregistré dans les centrales de Fukushima-1, Fukushima-2, Onagawa et Tokai-2 après les secousses, relate l'agence de presse Kyodo.

    Situé dans une zone sismiquement active connue sous le nom de Ceinture de feu, le Japon est souvent secoué par de puissants tremblements de terre. En 2011, un séisme de magnitude 9,0 et le tsunami qui a suivi ont tué plus de 15.000 personnes et provoqué à la centrale nucléaire de Fukushima une catastrophe considérée comme la plus grave du XXIe siècle. Cet accident nucléaire a été classé au niveau 7, le plus élevé sur l'échelle internationale des événements de ce type (INES).

    Hors service depuis le séisme de 2011, la centrale nucléaire de Fukushima-1 devra être démantelée sur une durée évaluée à 44 ans, a annoncé en janvier dernier l'agence Kyodo, se référant à l'opérateur de la centrale, TEPCO.

     

    source: https://fr.sputniknews.com/international/202002121043050491-un-seisme-frappe-le-japon-a-moins-de-100-km-de-la-centrale-nucleaire-de-fukushima/

     

     

    Continuer
  • Japon : le château de Shuri ravagé par un incendie

    "L'ensemble des principaux bâtiments ont entièrement brûlé", a déclaré un responsable des pompiers. L'origine du sinistre n'est pas encore connue. 

    C'est un trésor national qui part en fumée. Le château de Shuri, dans l'archipel méridional d'Okinawa au Japon, classé au Patrimoine mondial de l'Unesco, a été en grande partie détruit par un incendie dans la nuit de mercredi à jeudi 31 octobre, ont annoncé les autorités locales.

    Ce château est au coeur d'un important complexe architectural remontant au royaume de Ryukyu, qui aurait été utilisé à partir du XVe siècle. La structure en bois détruite était une reconstruction effectuée après-guerre à partir de photographies et de plans anciens. Des images de télévision prises en milieu de nuit montraient de grandes flammes orange envahissant le complexe historique, situé sur une colline surplombant Naha, la capitale d'Okinawa.

    Aucun blessé n'a été signalé, selon les pompiers. Vers 7H30 locales (22H30 GMT mercredi) l'incendie avait été maîtrisé mais de la fumée blanche continuait de s'échapper en plusieurs endroits et des pompiers continuaient d'utiliser des lances à eau dans la matinée, selon des images de la télévision publique japonaise NHK. La raison du sinistre n'est pas encore déterminée. 

    "Nous avons perdu notre symbole" 

    Véritable forteresse, avec ses imposants murs d'enceinte, ses portes monumentales et ses nombreux pavillons, le château de Shuri était le centre politique, diplomatique et culturel du royaume indépendant de Ryukyu (XVe-XIXe siècles), carrefour des échanges entre l'Asie du Sud-Est, la Chine, la Corée et le Japon.

    La maire de Naha, Mikiko Shiroma, s'est dite "extrêmement triste" et "profondément choquée""Nous avons perdu notre symbole", a-t-elle déclaré devant des journalistes.

    Le château avait déjà été détruit en 1945 par les bombardements américains durant la bataille d'Okinawa. Il avait été reconstruit à l'identique et avait rouvert en tant que parc national en 1992. Grâce à la fidélité historique de sa reconstruction, le château avait été inscrit en 2000 au Patrimoine culturel mondial avec d'autre sites et monuments de la région couvrant 500 ans d'histoire de la "culture unique" Ryukyu, selon le site de l'Unesco.

     

    source: https://www.francetvinfo.fr/monde/japon/japon-le-chateau-de-shuri-classe-au-patrimoine-mondial-de-l-unesco-ravage-par-un-incendie_3682669.html

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires