Argentine

  • Coronavirus : l’Argentine décide à son tour de fermer ses frontières

    Les frontières de l’Argentine seront fermées pour une durée de 15 jours afin de contenir l’expansion du coronavirus.

    Mesure de précaution

    L’heure est à l’isolement pour de nombreux pays dans le monde face à la propagation inquiétante du coronavirus. Alors que de nombreux états ont déjà pris la mesure de fermer leurs frontières, l’Argentine a également adopté ce dispositif pour empêcher la progression de cette épidémie de pneumonie virale. L’annonce a été faite dimanche par le président argentin Alberto Fernandez, rapporte Le Figaro.

    Suspension des cours

    Alberto Fernandez s’est exprimé au cours d’une conférence de presse où il a déclaré : "Nous avons fermé les frontières de l’Argentine". Le président argentin a souligné que la mesure concernait uniquement les entrées. En revanche, les sorties du territoire restaient libres. Cette mesure sera en vigueur jusqu’au 31 mars, soit pour une durée de 15 jours. Dans la foulée, les cours dans tous les établissements d’enseignement seront également suspendus pour la même durée.

     

    source: https://www.linfo.re/monde/amerique/coronavirus-l-argentine-decide-a-son-tour-de-fermer-ses-frontieres

    Continuer
  • Argentine: le premier cas de coronavirus en Amérique latine, un mort

    Le pays compte 8 cas confirmés de Covid-19. Au total, 60 malades ont été répertoriés en Amérique latine.

    Premier décès en Amérique latine lié au coronavirus. Un homme de 64 ans est mort samedi 7 mars à Buenos Aires après avoir été contaminé par le Covid-19, a annoncé le ministère de la Santé. La victime, originaire de Buenos Aires, avait "des antécédents de diabète, hypertension, bronchite chronique et insuffisance rénale", selon un communiqué du ministère, confirmant des informations de presse.

     

    L'homme, dont l'identité n'a pas été révélée, avait été hospitalisé après avoir consulté le 4 mars un médecin pour de la fièvre, de la toux et des maux de gorge, selon les explications qu'il a lui-même données. Selon le ministère, il était rentré d'un voyage en Europe le 25 février et a expliqué avoir commencé à ressentir les premiers symptômes le 28. Le ministère n'a pas précisé dans quel pays il s'était rendu.

     

    Outre cette personne décédée, l'Argentine compte huit cas de personnes contaminées par le coronavirus, ce qui porte à 60 le nombre de cas dans toute l'Amérique latine, avec 17 au Brésil, 14 en Equateur, six au Mexique, six au Chili, six au Pérou, un en Colombie, un au Costa Rica et un au Paraguay.

     

    source: https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/coronavirus-un-mort-en-argentine-le-premier-en-am%c3%a9rique-latine/ar-BB10Tz4m?li=AAaCKnE&ocid=UP97DHP

    Continuer
  • Argentine: des sourds-muets victimes de prêtres demandent justice au Vatican

    C’est l’un des scandales sexuels les plus terribles qui secouent l’Argentine. Pendant des années, des enfants âgées de 4 à 17 ans ont été battus et violés dans un institut catholique pour sourds-muets. Si deux prêtres ont été condamnés en novembre dernier à plus de 40 ans de prison, les victimes demandent des indemnités et veulent rappeler que des abus existent encore dans l’Eglise.

    Avec notre correspondant à Rome, Éric Senanque

    Un an après l’organisation au Vatican d’une conférence internationale sur les abus sexuels sur mineurs, certaines victimes de ces prêtres argentins sont venues à Rome, en espérant être reçues par leur compatriote le pape François.

    Ils s’appellent Daniel, Ezequiel et Claudia, le plus jeunes des trois à 19 ans, le plus ancien 46. Tous ont vécus un enfer, celui de l’institut Provolo à Mendoza, à l’ouest de l’Argentine. Avant leur arrivée à Rome, ils ont témoigné devant le comité de l'ONU contre la torture et celui des droits de l’enfant. En langue des signes, place Saint-Pierre, ils échangent avec leur avocat.

    « Notre désir pour ces victimes c’est que l’Église ne couvre plus les abus, et qu’elles trouvent une réparation. Vue l’histoire passée, si cette réparation a lieu, je pense qu’on ne pourra plus revenir en arrière. Comme défenseur des droits humains, je pense qu’elle aura lieu un jour », affirme l’avocat des victimes Sergio Salinas.

     

    L'espoir d'être reçus par le pape

    Aux côtés de ces Argentins, plusieurs membres de l’ECA ont fait le déplacement. ECA pour « End of Clergy abuse », mettre un terme aux abus dans l’Eglise, un réseau international de victimes. « En réalité, on voit toute la difficulté à faire changer les mentalités, c’est ce que dénoncent aussi mes confrères argentins. Les écrits ne sont pas suffisants et les mentalités malheureusement n’évoluent pas », explique Nadia Debache, l’avocate de l’association française La parole libérée, qui appartient au réseau ECA.

    Ces victimes ne savent pas encore si le pape leur ouvrira ses portes, mais elles ne rentreront pas chez elles sans avoir été reçues au Vatican. Elles avaient rendez-vous ce vendredi matin à la Congrégation pour la doctrine de la foi.

     

    source: http://www.rfi.fr/fr/europe/20200221-argentine-sourds-muets-victimes-pr%C3%AAtres-p%C3%A9dophiles-demandent-justice-vatican

    Continuer
  • Argentine: huit rugbymen incarcérés après avoir battu une jeune fille à mort

    Les faits se sont déroulés le 18 janvier à la sortie d'une boîte de nuit.

    Un juge argentin a placé vendredi en détention provisoire huit rugbymen accusés d’avoir battu à mort un jeune de 18 ans, une affaire qui défraie la chronique dans un pays où le rugby est un sport souvent associé aux classes les plus riches, a annoncé une source judiciaire. Ces rugbymen âgés de 18 à 20 ans ont agi avec « préméditation » pour donner la mort à la victime, Fernando Baez, selon la décision du juge David Mancinelli.

     

    Les faits se sont déroulés le 18 janvier au petit matin devant une boîte de nuit de la station balnéaire de Villa Gesell, à 370 kilomètres au sud de Buenos Aires. Après une dispute à l’intérieur de l’établissement entre deux groupes de jeunes, les videurs venaient de faire sortir tous les protagonistes du différend, selon les images de vidéosurveillance.

     

    « Les accusés, profitant de l’inadvertance de la victime, qui se trouvait de dos en train de discuter avec des amis, ont donné le premier coup par-derrière, parvenant ainsi à la déstabiliser et la faisant chuter au sol dans un état de vulnérabilité », poursuit le magistrat.

    « On va te tuer, racaille de merde »

    Un témoin a déclaré à la justice avoir entendu les jeunes joueurs de rugby, issus d’un milieu plus aisé que leur victime, déclarer « on va te tuer, racaille de merde ». Ils évoluaient au Club Nautico Arsenal dans la localité de Zarate, au nord de la capitale, et se trouvaient en vacances à Villa Gesell.

    Cette affaire secoue depuis des semaines l’Argentine, faisant notamment la une des journaux, sur fond de discrimination sociale dans un pays où le rugby est un sport traditionnellement associé aux classes les plus aisées.

    « Je ressens enfin un peu de paix. Je crois en la justice », a déclaré après la décision la mère de Fernando Baez, Graciela Sosa, qui a appelé mardi à un rassemblement face au Parlement à Buenos Aires. Les accusés encourent la perpétuité s’ils sont reconnus coupables. La date du procès n’a pas encore été fixée.

     

    source: https://www.msn.com/fr-fr/actualite/faits-divers/argentine-%c2%ab-on-va-te-tuer-racaille-de-merde-%c2%bb-huit-rugbymen-incarc%c3%a9r%c3%a9s-apr%c3%a8s-avoir-battu-une-jeune-fille-%c3%a0-mort/ar-BB101M7y?li=AAaCKnE&ocid=UP97DHP

    Continuer
  • Argentine: des archéologues ont découvert les restes d'une nouvelle espèce de petit dinosaure

    Un crâne, des dents et des morceaux de vertèbres d'une nouvelle espèce de petit dinosaure ont été découverts par des archéologues en Argentine.

    Des restes d'une nouvelle espèce de dinosaure ayant habité la Patagonie il y a 90 millions d'années ont été découverts dans le centre de l'Argentine, ont annoncé jeudi des paléontologues, qui soulignent sa petite taille par rapport à d'autres espèces.

    Les fossiles ont été trouvés dans la province du Rio Negro, a déclaré l'Agence de divulgation scientifique de l'Université nationale de La Matanza. 

    Un dinosaure de petite taille

    Des restes d'une nouvelle espèce de dinosaure ayant habité la Patagonie il y a 90 millions d'années ont été découverts dans le centre de l'Argentine, ont annoncé jeudi des paléontologues, qui soulignent sa petite taille par rapport à d'autres espèces.

    Les fossiles ont été trouvés dans la province du Rio Negro, a déclaré l'Agence de divulgation scientifique de l'Université nationale de La Matanza. 

    Alors que le fameux Tyrannosaurus rex, un théropode tyrannosaure d'Amérique du nord, pouvait mesurer jusqu'à 14 mètres de long, le Tralkasaurus cuyi ne mesurait, quant à lui, qu'environ quatre mètres. 

    "La taille corporelle du Tralkasaurus est plus petite que celle des autres carnivores de son groupe, les abelisaures. Il mesurait environ quatre mètres de long, tandis que ceux qui étaient connus jusque-là mesuraient entre sept et onze mètres", explique Federico Agnolin, un chercheur au Musée argentin de sciences naturelles (MACN) et membre du Conseil national de recherche scientifique et technique (Conicet). 

    Un crâne, des dents et des vertèbres retrouvés

    Cela montre que "le groupe des théropodes abelisaures comprenait une niche écologique beaucoup plus vaste que ce que l'on pensait", souligne son collègue Mauricio Cerroni. 

    Les paléontologues ont découvert un crâne et des dents, ainsi que des vertèbres cervicales et une partie de la colonne au niveau de la hanche et de la queue. 

    Bien que plus petit que le Tyrannosaure ou le Carnotaurus, qui possédait des cornes, ce nouveau dinosaure partage avec eux de nombreux points communs: il est bipède, avec quatre griffes sur chacun des membres postérieurs; ses bras sont très courts par rapport au corps, il possède un cou court et musclé et les os de ses extrémités sont légers et creux. 

    Selon les chercheurs, il est probable que le Tralkasaurus se nourrissait de petits dinosaures herbivores connus sous le nom d'iguanodons, dont des restes ont été découverts par la même équipe de paléontologues dans des localités voisines.

     

    source: https://www.msn.com/fr-fr/actualite/sciences/en-argentine-des-arch%c3%a9ologues-ont-d%c3%a9couvert-les-restes-dune-nouvelle-esp%c3%a8ce-de-petit-dinosaure/ar-BBZYFUo?li=AAaCKnE&ocid=UP97DHP

     

     

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires