Deux députées quittent La République en marche

Pascale Fontenel-Personne, élue de la Sarthe, et Marion Lenne (Haute-Savoie) ont manifesté leur désaccord avec le fonctionnement du parti. Elles restent apparentées au groupe majoritaire à l’Assemblée.

 

Deux députées viennent d’annoncer, coup sur coup, leur départ de la République en marche (LRM). La députée de la Sarthe Pascale Fontenel-Personne a annoncé, vendredi 29 novembre, quitter le mouvement, dénonçant « une résurgence de la vieille politique opaque et calculatrice au niveau local », tout en restant apparentée au groupe majoritaire.

La députée ajoute qu’elle ne peut plus s’engager « plus longuement au nom de La République en marche Sarthe si tant est qu’elle existe » mais « reste apparentée » au groupe à l’Assemblée.

Mme Fontenel-Personne explique dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux qu’elle est « macroniste mais plus En marche ! »« La gestion départementale de la République en marche est calamiteuse et dénuée d’ambition, aussi bien pour les Sarthois que pour le mouvement, et le tout soutenu par le mouvement à l’échelle nationale », déplore la députée.

 

Le mouvement a investi la semaine dernière l’entrepreneur Gilles Guerchet pour les prochaines élections municipales au Mans. Mme Fontenel-Personne figure sur une liste concurrente, sans étiquette.

Désaccord sur le fonctionnement du parti

 

 

Jeudi, c’est Marion Lenne, députée de Haute-Savoie, qui a annoncé avoir quitté le « mouvement LRM » en raison d’un « désaccord sur le fonctionnement » du parti, et être « encore en réflexion » sur son avenir au sein du groupe parlementaire à l’Assemblée.

 

« Par conviction personnelle, j’ai quitté le mouvement. J’en ai fait le tour, me semble-t-il. (…) J’ai un désaccord sur le fonctionnement car je trouve qu’on n’écoute pas assez les territoires. Pour le groupe parlementaire, c’est encore en réflexion. Je verrai à mon retour » d’un voyage à Madagascar, a-t-elle expliqué au téléphone. « Pour autant, je me suis engagée à mener le projet présidentiel à son terme. J’agis donc dans ce sens », a précisé cette élue de 45 ans.

Une dizaine de défections

 

Si elle quitte le groupe, elle rejoindra la dizaine de députés « marcheurs » qui ont fait défection ou se sont mis en retrait. La dernière en date, Jennifer de Temmerman, expliquait mi-novembre avoir perdu « espoir » après le vote de mesures sur l’immigration et l’instauration d’un délai de carence de trois mois pour l’accès des migrants à certains soins.

Comme Jennifer de Temmerman et une dizaine d’élus de l’aile gauche, Marion Lenne avait cosigné une tribune pour s’opposer à l’exécutif sur ce point. Et elle a voté contre l’amendement gouvernemental actant la baisse de 15 millions d’euros des crédits attribués à l’Aide médicale d’Etat (AME).

Le groupe LRM compte actuellement 303 membres et apparentés, contre 313 au début de la législature.

source: https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/11/29/pascale-fontenel-personne-et-marion-lenne-quittent-le-groupe-lrm-a-l-assemblee-nationale_6021042_823448.html

 

Soyez le premier à commenter cette vidéo.

Articles Connexes

Nouveaux Articles

Populaires